Guirlande aux petits oiseaux

Mon imprimante m’a lâchement laissé tomber, vilaine bête ! Du coup pas moyen pour l’instant de mettre en œuvre les idées qui étaient dans ma tête pour la fête des mamans.
gratuit à imprimer guirlande oiseaux bouquet de fleur free printable bunting birds 4gratuit à imprimer guirlande oiseaux bouquet de fleur free printable bunting birds 1gratuit à imprimer guirlande oiseaux bouquet de fleur free printable bunting birds 2

A défaut je partage une petite guirlande que j’avais imprimé juste avant que madame l’imprimante se mette à faire des caprices de star.gratuit à imprimer guirlande oiseaux bouquet de fleur free printable bunting birds 3gratuit à imprimer guirlande oiseaux bouquet de fleur free printable bunting birds 5imprimez rosebande_pour article_blog-10

Cette guirlande est  à imprimer sur du papier 180 g, et finalement ça pourra faire un joli décor pour le jour de la fête des mamans !

Que cette journée vous soit douce et créative.

Une pochette Bisous d’amour !

Idéale pour faire un cadeau aux mamans d’amour, une pochette en forme de bouche, tout en cuir, pour lui dire combien on aime ses bisous d’amour.DIY pochette bouche en cuirDIY pochette bouche en cuir 3DIY pochette bouche en cuir 1DIY pochette bouche en cuir 2

Super  facile à réaliser, je vous explique en 10 étapes comment faire, dès que j’ai fini de préparer le tuto.

Que cette journée vous soit douce et créative.

Gaufres liégeoises, la recette !

Encore une chose que je n’achèterais plus jamais dans le commerce ! Parce que maintenant que j’ai mis au point ma recette, les gaufres industrielles nous paraissent immangeables!recette gauffres liégeoises 4

Ça n’a pas été simple, mais après plusieurs essais et mise au point, j’ai trouvé le bon équilibre qui fait que tout le monde dans le bocal trouvent ces gaufres irrésistibles !recette gauffres liégeoises 2

Je partage avec vous ma recette !

Les ingrédients :

400 g de farine blanche

15 cl de lait tiède

1 sachet de levure de boulanger sèche

1 gousse de vanille

2 œufs moyens et 1 jaune

120 g de beurre ½ sel

200 g de perles de sucre

recette gauffres liégeoises 3

Versez le lait tiède dans votre bol mélangeur ou pétrin (si vous avez une machine à pain)

Versez en pluie la levure sèche.

Rajoutez les œufs.

Rajoutez la farine et les grains de la gousse de vanille.

Avec le bras pétrin mélangez bien tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte un peu molle et bien homogène.

Recouvrez d’un torchon humide votre bol, faites lever la pâte dans un endroit bien chaud ou au four réglé sur 40° pendant 1h30 au moins.

Si vous avez une machine à pain, sélectionnez le programme « pétrissage simple » et laisser faire la machine.

Une fois la pâte levée, rajoutez le beurre fondu et les perles de sucre. Mélangez à nouveau avec le bras pétrin jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène.

Faite chauffer votre gaufrier.

Prélevez un boule de pâte de la taille d’un abricot, placez la bien au centre de l’empreinte à gaufre et faite cuire 5 à 10 mn selon les gaufriers. La gaufre doit être bien dorée et caramélisée.recette gauffres liégeoises 1

A déguster tiède ou froid. Ces gaufres se conservent jusqu’à une semaine dans une boite métallique.

Que cette journée vous soit douce et créative.

Diesel in the City, Les promenades…J’adore !… ou pas !

diesel le jack russell in the cityDepuis que j’ai changé de famille et de maison, il y a plein de chose qui sont différentes.

Je ne sors plus tout seul par la fenêtre, je dois passer par la porte, et la boite magique.
diesel le jack russell au 8eme étage

J’ai troqué ma petite cours pour un jardin géant !diesel le jack russell qui parle 1diesel le jack russell qui parle 2illustration jack russell et les promenades

Y’a pas que Diesel qui trotte, moi aussi du coup j’en fais des kilomètres, je vous raconte pas les courbatures les premiers jours !

Que cette journée vous soit douce et créative.

Désolé, l’ascenseur est en panne, prenez les escaliers !

Avec l’amoureux, lorsque nous avons eu nos petits poissons, nous étions très optimistes, persuadés que le monde, lorsqu’ils seraient grands, serait encore meilleur que le nôtre.

Avec l’amoureux, nous venons de milieux sociaux culturels très différents. En rencontrant l’amoureux, je me suis rendu compte de la chance que j’avais eu de naître dans une famille aisée, dont les deux parents avaient fait des études supérieures, et qui m’avait dès mon plus jeune âge donné accès à la culture, à la connaissance, à la réflexion philosophique, aux voyages qui permettent la rencontre avec d’autres cultures. Ce n’était pas le cas de l’amoureux, qui lui avait dû se former seul à la culture, la connaissance et les voyages une fois dans la vie active, parce qu’il était avide de savoir.

J’ai cru alors que si je nourrissais intellectuellement mes petits poissons, en préférant une sortie au musée plutôt qu’au parc d’attraction, en leur donnant des livres à lire plutôt que de regarder la télé, en les ouvrants à toutes les cultures, lorsqu’ils seraient grands, ils auraient les mêmes chances d’accéder à des études supérieures malgré nos revenus modestes bien que largement suffisants pour vivre très heureux.

Aujourd’hui la sardine, mon aînée à 19 ans. Effectivement j’ai pu voir combien mon « nourrissage » intensif tout au long de son enfance a pu être bénéfique tout au long de sa scolarité. La sardine a toujours été une élève brillante, la crevette et le plancton aussi d’ailleurs. La sardine à décrocher son bac avec mention très bien, si « l’excellence » existait toujours elle l’aurait certainement eu.

Et c’est là que mon désenchantement commence et le sien aussi. Elle nourrit de grandes ambitions d’études, Science Po, grande école réputée accessible sur concours ou sur dossier pour Science Po. Paris. Elle aurait pu l’année de son bac envoyer son dossier à Paris, mais elle a renoncé. Pourquoi ? Même si elle avait été reçue, se loger, se nourrir, acheter les livres nécessaires pour ses études, des billets de train pour rentrer de temps en temps à la maison, tout ceci est bien au-dessus de ce que nous pouvons offrir pour subvenir à ses besoins quotidiens sur Paris. Elle s’est motivée en se disant que de toute façon à Paris, les filières qu’elles voulaient faire n’existaient pas et que tenter le concours commun des Sciences Po. de province serait tout aussi bien.

Un concours, ça se prépare. Et là encore surprise ! Les chances ne sont pas les même pour tout le monde. Si vous avez les moyens d’offrir à vos enfants une prépa payante, très chère, les chances de réussir le concours sont multipliées par dix. Si vous avez la chance d’habiter Paris et d’être retenu pour la prépa du lycée Henry IV, même si vos moyens sont modestes là aussi vous avez toutes vos chances. Ce n’est pas notre cas, fort heureusement nous avons la chance d’habiter Lille, dont l’université publique offre une prépa., aux tarifs universitaires public. C’est une classe sélective, avec ses excellents résultats scolaires, ma sardine n’a eu aucun mal à y être admis.

En revanche, le taux de réussite est bien moindre que pour prépa privée ou pour celle d’Henry IV. La sardine est une bosseuse, elle travaille bien au-delà de ce que ses professeurs demandent. Je pense, je l’espère très fort, qu’elle réussira au concours. Une fois qu’elle aura eu son concours, (elle l’aura, elle l’aura, elle l’aura…) de nouveau nous nous retrouvons face à un dilemme. La filière qui lui plait le plus se trouve à Aix. Sauf qu’Aix c’est loin de Lille. Ce n’est pas Paris, n’empêche, financièrement ça va être compliqué. Ma sardine a beau être boursière, lorsque l’on voit le montant des bourses et le coût de la vie…

Nous n’y sommes pas encore, néanmoins, sera-t-elle  obliger de choisir Lille par défaut ? Pourquoi, parce qu’elle vient d’une famille de la classe moyenne, elle n’a pas accès au même choix d’étude alors que c’est une jeune fille extrêmement brillante que si nous étions financièrement bien plus à l’aise. Où est la réussite au mérite ? Où sont les chances de pouvoir choisir son chemin de vie, son métier en toute liberté, sans entraves sociales ? Et encore ma sardine est privilégiée, elle maîtrise les codes sociaux culturels de la classe supérieur, ce qui lui a permis d’être au même niveau intellectuel que des enfants issus de ces classes-là. Elle a aussi la gestuelle, le langage et le vocabulaire qui lui permet d’être dans son élément parmi les nantis.

Mais pour les autres ? Ceux qui n’ont jamais eu un livre à la maison, ceux qui n’ont jamais mis un orteil dans un musée, ceux qui n’ont jamais assisté à une pièce de théâtre, tous ceux qui ne possède pas ces codes de langage, de gestuelle corporel qui permettent d’accéder à la couche supérieure de la société, quelles sont leurs chances aujourd’hui de sortir de leur « caste » ? Je me désespère de voir qu’elles sont infimes, et que même s’ils y mettent toute leur bonne volonté, le parcours sera semé d’embuches, compliqué et plein de désillusions.

Et quand je vois ce que veut faire ma crevette après son bac, je me désole déjà. L’école d’animation qu’elle aimerait faire coûte 15 000 € par an et dure 5 ans, et il n’existe pas d’équivalent dans le public, du moins nous ne l’avons pas encore trouvé.  Pourtant elle a un talent fou, et ce cursus lui correspond parfaitement. Sera-t-elle aussi obliger de choisir par défaut une simple école d’art, parce que seuls les enfants dont les parents ont les moyens peuvent accéder à l’animation, métier très recherché qui offre de belles perspectives d’avenir ?

Tant de questions auquel je n’ai pas de réponse. Tant de questions pour lesquels  Je n’ai pour l’instant pas de solution. Je ne perds pas espoir, j’ai envie de croire cette nouvelle génération saura changer les choses, avoir d’autres priorité que le matériel. Que cette génération choisira le spirituel, l’intellectuel comme chemin de vie. Pas très drôle mon billet du jour.

Et vous ? Comment voyez-vous l’avenir de vos enfants ?

Calendrier de Juin.

J’aime le mois de juin. Il annonce l’été tout proche, les grandes vacances, et cette délicieuse parenthèse dans l’année. C’est aussi le mois ou je peux enfin me régaler de mon fruit préféré, la cerise !free printable calendar 2014 2015 juinimprimez vert

Comme chaque mois, vous pouvez imprimer autant que vous voudrez mon calendrier et sa pochette vide poche.free printable calendar 2014 2015 juin pochetteimprimez vert

Pour le montage de la pochette c’est ici.

Que cette journée vous soit douce et créative.

Diesel in the City.

Pour ceux et celles qui suivent régulièrement le bocal, vous savez que la famille s’est agrandi et compte un nouveau membre, Diesel. Il nous fait tellement rire, nous apporte tellement de joie et de bonne humeur, qu’il m’a redonné envie de reprendre mes crayons numériques et de refaire des petites histoires illustrées. Je note au fur et à mesure toutes les péripéties que nous traversons ensembles et croyez moi c’est épique ! je vais essayer d’être régulière le plus possible et de vous raconter tout ça en dessin dans le bocal.diesel le jack russell in the city

diesel le jack russell qui parleAvant je vivais une petite vie pépère dans une petite maison avec une petite cour.illstration maison et jardin de Diesel le Jack Russell

C’était super tranquille j’étais tout seul avec mon pote le chat, ma maîtresse et son compagnon. Derrière la porte y’avait bien un truc mais je n’y allais que très rarement.illustration jack russell qui course un chat

Un jour des gens que je ne connaissais pas son venu à la maison. Ils ont parlé de moi tout le temps en me faisant plein de caresses. Y’avait aussi un petit garçon qui jouait tout le temps avec moi à la balle c’était cool.Jack russell avec une balle

Quelques jours plus tard, ils sont revenus et ils m’ont emmené avec eux. J’ai  pas tout compris, après une petite balade en voiture, on est rentré dans une boite qu’ils appellent ascenseur puis on est arrivé dans ma nouvelle maison.diesel le jack russell qui parle 2

Et voilà ma nouvelle famille.

J’ai décidé que ce serait celle que tout le monde ou presque appelle Maman, ma nouvelle maîtresse.

Bon faut dire que c’est elle qui me promène et surtout qui me donne à manger. En plus dès que je fais un truc bien elle me félicite et me fait plein de papouille et ça c’est trop trop cool.illustration jack russell en laisse et qui mange

Lui c’est mon maître suppléant, dit Papa, parce que des fois il vient avec nous en promenade et surtout parce que c’est un champion du lancer de balle et de la course poursuite, et ça aussi c’est trop trop cool.diesel le jack russell qui parle 3illustration jack russel en promenade

Elle, c’est Salomé, dites la sardine. Bon au début j’ai eu un peu de mal à la cerner. Elle me faisait même un peu peur, parce qu’elle parle, elle marche et elle papouille tout doucement. En plus elle se met une odeur sur elle super bizarre qui fait super éternuer.  N’empêche quand elle me fait ses papouille toutes douces je m’endors c’est trop trop bon.illustration jack russell assis inquiet

Elle, c’est Shanaz, dites la crevette, je l’aime bien, c’est une rebelle, elle dit qu’elle ne m’aime pas, mais je sais qu’au fond, elle m’aime quand même un peu puisqu’elle me laisse m’assoir sur ses pieds.illustration jack russell assis

Lui, c’est Shems, dit le plancton. Alors lui c’est mon super pote, il a toujours des super idées de jeux, comme le lancer multi-balles ou la corde à tirer, ou le roulé boulé sur le tapis. En plus il est toujours dispo pour jouer.illustration jack russell qui joue à la balleDiesel le jack russell qui dort 2

Il m’a fallu quelques jours pour trouver ma place, aujourd’hui je suis super heureux dans ma nouvelle famille.