Adopter un chien, bonne ou mauvaise idée ?

Me revoilà avec mes réflexions du mercredi. Pas d’interrogations écolo-planétaires, mais une réflexion sur le meilleurs ami de l’homme, le chien.

Comme vous le savez, si vous suivez le bocal régulièrement, nous avons adopté il y a maintenant deux mois un petit chien, Diesel, par le biais d’un refuge. J’ai envie de partager avec vous cette expérience particulière.jack russel de 6 ans 2

Tout d’abord, je voudrais commencer par vous dire que vraiment je ne regrette pas cette expérience. C’est une aventure merveilleuse, riche d’échanges, de plaisir et d’enseignement sur soi.

Adopter un chien est un vrai engagement, que ce soit un petit chiot ou un chien adulte.

J’ai eu par le passé plusieurs chiens. Mon premier chien s’appelait Kaki, c’était une femelle teckel à poil ras fauve. Mes parents en avait fait l’acquisition lorsque j’avais 6-7 ans, pour que je surmonte ma peur viscérale des canidés.  Méthode très efficace, ma peur s’est très rapidement transformée en passion pour les chiens.

Je n’ai pas vraiment géré l’éducation de Kaki, j’étais enfant,  mais j’ai observé avec attention l’éducation bienveillante de mes parents.

Kaki était une chienne très intelligente, équilibré et sociale.

Nous avons eu pendant 17 ans une relation très forte, enfant je lui confiais tous mes secrets et mes chagrins. Elle dormait en cachette dans mon lit, me protégeait si elle sentait un danger.

C’était une petite chienne exemplaire. Après une longue et belle vie elle s’est éteinte à l’âge de 17 ans et demi.teckel à poil ras fauve

Crédit photo

Lorsque j’ai pris mon indépendance, j’ai adopté une petite femelle Boxer, Cookie, elle avait la jolie couleur des biscuits.

C’était un petit chiot adorable, très intelligente aussi, avec une grande soif d’apprentissage. Cette fois j’étais seule maître à bord, instinctivement j’ai choisi de l’éduquer avec beaucoup de douceur, sans aucune punition, juste des encouragements.

A 4 mois elle était propre et tout à fait docile, capable de faire ses ballades sans laisse. C’était une chienne tellement gentille que n’importe qui pouvait l’approcher, c’est d’ailleurs ce qui a causer sa perte, à 8 mois on me l’a volé alors qu’elle était dans mon jardin, j’étais pourtant juste à côté, dans ma cuisine.

C’était une époque ou en Tunisie, l’engouement pour les chiens en général et plus encore les chiens de race commençait.  Les chiens de race étant assez rares sur le territoire, le vol et le trafic de ceux-ci  a explosé.2004-03-111103074bigB

Crédit photo

J’ai écumé les marchés aux chiens, je ne l’ai jamais retrouvé. A partir de là je n’ai eu envie que de chiens bâtards, eux au moins était moins convoités.

C’est là que j’ai adopté mon premier chien adulte. Je ne sais pas si vous suiviez la série télé  « Alf ». C’est exactement à ça que ressemblais ma Chipie.

Une petite chienne joyeuse, affectueuse, et vraiment rigolote. Son premier maître était un petit garçon d’une douzaine d’année que je croisais souvent dans la rue, il devait s’en séparer car ses parents divorçaient et il ne pouvait plus la garder.

Nous avons partagé 2 belles années de bonheur qu’un vétérinaire incompétent a brusquement interrompu.alf

Ma vie ensuite n’a plus laissé de place à un chien. Parce qu’un chien ce n’est pas juste une compagnie lorsque l’on rentre du travail, ce n’est pas une peluche vivante !

Non un chien est un être avec des besoins spécifiques. Si l’on veut pouvoir satisfaire ces besoins qui lui sont essentiels, il faut du temps et un réel investissement.

Un chien a besoin de sortir se promener tous les jours, même si il vit dans un grand jardin, il besoin de sentir de nouvelles odeurs, de faire de nouvelles expériences, de croiser ses congénères.

Un chien n’est pas fait pour rester seul des journées entières sans pour autant qu’on soit collé à lui toute la journée, c’est la présence qui compte.

Un chien a le besoin d’apprendre de nouvelles choses tout au long de sa vie, pas besoin d’en faire un chien de cirque, mais lui apprendre de nouveau jeux, interagir avec lui est essentiel pour qu’il se sente bien dans ses pattes.

Je n’avais plus  le temps pour cela, alors même si l’envie était là je me suis abstenue.

Et c’est parce que trop de personnes adopte un chien sans s’être préoccupé de ces besoins essentiels et de savoir si ils pourront les satisfaire, que tant de chiens sont abandonnés.

Car souvent un chien dont on ne satisfait pas les besoin essentiel devient un chien à « problème », et au lieu d’essayer de comprendre pourquoi ce chien si mignon quand il était petit s’est transformé en psychopathe névrosé à quatre pattes, on s’en débarrasse, alors que c’est le maître qui est le responsable de cet état.

Je n’avais jamais eu de chien à « problème » jusque-là. Je découvre avec Diesel les joies et les angoisses d’avoir un chien perturbé. Les joies ? Oui les joies, car c’est un véritable bonheur lorsque je vois une de ses peurs disparaître, lorsque je le vois reprendre confiance en lui et dans les humains.

Les angoisses lorsque certain jours je me décourage et que j’ai l’impression que je n’arriverais pas à lui rendre son équilibre pour qu’il soit vraiment heureux.

Son ancienne maîtresse bien que pleine d’amour pour lui, n’a pas su satisfaire ses besoins fondamentaux. Il ne sortait pas de son jardin, ne rencontrais que rarement ses congénères, ne faisais aucune expérience comme se promener dans une rue pleine de bruit, de voitures, de moto, de gens. Il passait ses journées entières seul.

Sa maîtresse l’aimait, mais elle ne l’aimait pas comme l’on doit aimer un chien. Diesel qui est un chien extrêmement intelligent et gentil, s’est malgré lui transformé au fil du temps en petit chien craintif.

Et un chien craintif est un chien dont les réactions peuvent être brutales et effrayantes. Je pense que c’est ce qui a sans doute poussé son ancienne maîtresse enceinte de son premier bébé à s’en séparer.

Cela peut paraître paradoxal, mais j’ai bien plus de plaisir avec Diesel et tous ses petits travers, qu’avec tous mes autres chiens. La relation que j’ai établie avec lui est encore plus riche.

Chaque interaction est bien plus intense, cela m’oblige à avoir un comportement irréprochable, cela m’oblige à être constante dans mes humeurs et dans mes actions. Je suis de nature positive et optimiste, avec Diesel si j’ai ne serait-ce qu’un tout petit moment négatif il le ressent et me rappelle à l’ordre.

Cela demande du temps, de l’investissement personnel, de la patience, mais au final j’ai l’impression d’apprendre autant que lui et ça c’est juste formidable.

Alors oui, adopter un chien par le biais d’un refuge même craintif, est une formidable aventure, néanmoins il faut partir avec l’idée que cela est une expérience très différente de l’adoption d’un chiot mais tout aussi enrichissante et pas plus contraignante. Les aléas seront juste différents. Cependant, avant de faire la démarche, réfléchissez bien à ce que vous pouvez accepter, et ne vous engagez pas à la légère.

J’ai envie de finir ce billet par une mise en garde. Si vous avez envie d’un chien chiot ou adulte, avant de vous poser la question de la taille, la race ou de la couleur ils y a des questions fondamentales à vous poser, dans cet ordre d’importance je pense.

Ai-je le temps et les moyens pour promener ou faire promener mon chien au moins 10 mn 4 fois par jour  et au moins 45 mn une fois par jour?

Ai-je la patience pour l’éduquer dans la douceur et dans le respect de chacun pendant très longtemps, un chien vit 15 ans et plus ?

Ai-je un espace sécurisé et confortable à lui offrir ?

Ai-je les moyens financiers pour le nourrir, le soigner ?

Si vous répondez non à une de ces questions, alors abandonnez l’idée d’avoir un chien, vous ne serez pas heureux et lui non plus.

Vous comprendrez aussi pourquoi le bocal n’est pas très animé en ce moment, je suis très, très occupée avec mon nouveau compagnon !

Pour finir un petit lien intéressant sur l’adoption en refuge.

Que cette journée vous soit douce et créative.

Publicités

63 réflexions sur “Adopter un chien, bonne ou mauvaise idée ?

  1. Pingback: Adopter un chien les erreurs à ne pas faire : Choisir un chien adulte ou un chiot ? | Dans Mon Bocal

  2. Super article ! Je crois que c’est différent pour tout le monde, l’adoption d’un chien. Pour quelques personnes ce n’est pas une bonne idée mais pour d’autres c’est une idée fantastique. Merci d’avoir expliqué que l’adoption d’un chien demande du temps et de l’investissement personnel. Avez-vous des conseils pour bien choisir un chien ? Je pense que j’aimerais bien le faire mais je ne sais pas où commencer.

    J'aime

    • oui il y a déjà la liste qui se trouve en fin d’article pour être sure que l’on est prêt pour partager son temps et son quotidien avec un chien. Ensuite je suppose que vous voulez dire quelle race ? Là c’est une question de bon sens. si vous habitez un 9 m2 dans le sud de la France je vous déconseillerais de choisir un Huskies ou un St Bernard. après il y le temps que l’on dispose pour les promenades. si on n’est pas un adepte des longue balade dans la campagne on évite de choisir un chien qui a besoin de beaucoup d’exercice. Exit donc tous les chiens de chasse ou dit de « travail » quelque soit leur taille. car ce n’est pas la taille qui détermine le besoin d’exercice mais le pourquoi cette race à été créé. un jack Russell à autant besoin de courir et de se dépenser qu’un lévrier, qu’un dalmatien ou qu’un beagle par exemple. Aprés l’histoire d’avoir un jardin ou pas c’est un plus mais pas une obligation. je connais des chiens qui ont un grand jardin et qui sont bien plus malheureux que d’autres qui vivent en appartement, parce que leur maîtres ne les sort jamais. un chien à besoin de sortir et de découvrir de nouveaux horizons tout les jours. il y a aussi un point qui pour moi me semble rédhibitoire et qui fait le malheur de beaucoup de chiens. si vous travaillez à plein temps, que vous partez le matin pour revenir le soir et cela tout les jours, même si vous en avez trés envie, n’adoptez pas de chien, prenez un chat. un chien à besoin de compagnie, il pourra supporte des petites absences, mais passer seul ses journée enfermé dans une maison, ce n’est pas un vie pour un chien. en revanche même un trés gros chien peut tout à fait s’épanouir dans un tout petit appartement si son maître est présent presque toute journée et l’emmène faire de grande promenade. Je vous conseillerais donc de réfléchir déjà quelle taille de chien vous mets le plus à l’aise, ensuite si vous préférez les poils long ou les poils court, si vous accepter de toilettage régulier ou pas. et ensuite d’étudier les caractères des chiens qui correspondent à ces critères tout en sachant que les caractère sont subjectifs et que le comportement d’un chien dépend surtout de l’éducation qu’il va recevoir. personnellement j’ai un gros faible pour les petits croisé les sans races, ils sont souvent bien plus résistants au niveau santé parce que plus rustiques. Après il y le choix entre adopter un chiot ou un chien adulte en refuge. personnellement je préfère adopter un chien en refuge, il y a tant de toutous abandonnés qui attendent une famille, et ne pas acheter de chiot c’est aussi ne pas encourager la surpopulation canine et la reproduction sauvage. si vous choisissez un chien adulte il y a des petites choses à faire avant de prendre sa décision définitive. des choses que je n’ai pas fait et que je regrette. en général lorsque l’on adopte un chien adulte c’est souvent un coup de coeur, un regard une attitude et on se dit c’est lui et pas un autre. il faut alors savoir être raisonnable et prendre quelques précaution. la première chose, comment se comporte il en laisse. pour cela demandez à aller faire plusieurs promenades dans différents environnement. d’abord dans des rues calme, puis dans des rue passantes ou il va croiser des gens de voiture des motos, d’autres chiens de l’agitation quoi ! là encore il doit rester calme. Si ce n’est pas le cas c’est qu’il n’est pas bien socialisé. A vous de voir si vous voulez vous engager dans une rééducation ou non. si cela vous semble ingérable ne prenez pas ce chien, ce n’est pas le bon. demandez aussi si vous pouvez avoir 48h00 d’essais chez vous, histoire de vous assurez que sont comportement est en adéquations à votre mode de vie.voilà quelques petits conseil. prendre un chien, ce n’est pas acheter un objet déco que l’on pourra poser dans un coin. c’est un être vivant avec des sentiments, des humeurs, avec lequel il faudra composer pendant de longues années. vous trouverez quelques test ici et qui peuvent vous aider dans votre choix.

      J'aime

  3. Ahah ça me fait penser à ma première chienne, que j’ai trouvée errante, un espèce de corniaud assez jeune, très jolie, que j’ai nourrie en douce et que mes parents ont fini par accepter ( j’avais 13 ans). Si j’adopte de nouveau ce sera un adulte, parce que cette chienne a fait les 400 coups, elle fuguait et a tué quelques poules,aggressé quelques chiens, mais dans l’ensemble on a réussi à l’éduquer et petit à petit elle s’est adoucie… Je garde un souvenir très fort de ma relation avec elle, parce que quand on est ado un chien c’est pas juste un animal , c’est un confident, un ami…. Depuis nous avons eu simba, mon labrador qui est décédé l’année dernière, mais j’ai repris …une chatte, parce qu’un chien c’est du boulot et que je n’aurai pas vraiment le temps de m’en occuper en ce moment , mais plus tard j’adopterai de nouveau… Celà dit un chat c’est vraiment une super compagnie aussi, mais disons que c’est complémentaire au chien, c’est différent.

    J'aime

    • C’est vrai qu’un chat c’est aussi une compagnie, même si elle est très différente de la relation que l’on peut avoir avec un chien qui est sans doute plus dévoué et moins indépendant. l’avantage du chat justement c’est son indépendance, il a donc moins besoin de nous au quotidien. je me souviens de la relation que j’avais avec ma première chienne lorsque j’étais ado, l’engament affectif était énorme et très instinctive.

      J'aime

  4. Coucou
    et oui, c’est ça être maître !
    j’ai eu pdt 14 ans un chien que j’avais récupéré à l’assoc. les amis des bêtes. Il avait 8 mois et avait été abandonné 5 fois durant sa courte vie !
    il devait d’ailleurs être euthanasié… je fus sa chance et il fut la mienne !
    Malgré tout, j’ai eu bcp de mal pour l’éduquer et le rendre moins peureux. Il ne supportait pas d’être seul (pas facile quand on bosse), il avait l’impression d être encore et encore abandonné. Un vrai trauma et puis 5 familles en 8 mois ça laisse forcément des marques (5 manières d’éduquer différentes). Mon chien était super gentil, adorable mais très particulier à gérer. Il pouvait être avec n’importe qui à partir du moment qu’il n’était pas seul (je peux te dire que j’en ai ramassé des bêtises quand il était seul et pas des moindres : matelas et canapés ouverts en deux, cuisinière électrique allumée, il déchiquetait tout sur son passage (il s’appelait Typhon)… il ouvrait les portes, j’ai du mettre les poignées à l’envers ! lol, bref j’en passe et des meilleures). malgré tout cela, je l’ai gardé et continué à l’éduquer du mieux que j’ai pu avec tout l’amour que j’avais pour lui.
    Au bout de sa vie, le véto, qui nous avait suivi depuis le début (c’est pas beau ça madame !), nous a félicité de notre dévouement auprès de ce chien. Quand j’y pense je suis heureuse de l’avoir fait mais je le déconseille vivement aux personnes qui ne sont pas patientes et qui pensent qu’un chien s’élève au doigt et à l’oeil, sur une période d’un an seulement. Pour ma part, l’éducation, le réconfort, la confiance… et tout le reste ont duré 14 ans. tous les jours…
    A son départ, je suis restée sans animal pdt 3 ans… puis j’ai repris un BOXER mais chez un particulier cette fois ci ! je sens toute fois une sacrée différence ! Il n’y a pas de traumatisme ! mais le bobox est un chien à tenir qui demande bcp de patience et surtout d’être plus têtu que lui !
    désolée pour ce long billet ! je suis d’accord avec ton article, une bête ne se prend pas sur un coup de tête ou un coup de coeur ! Derrière, il y a une vie à passer ensemble….
    Bizz
    Val

    J'aime

    • oui de la patience de l’amour et beaucoup de temps. mais ça vaux le coup même si des fois on pense que l’on ne va pas y arriver. Dommage que les éleveurs ne mette pas d’avantage en garde les futurs acquéreurs et ne soit pas plus exigeants, il y aurait bien moins d’abandon

      J'aime

  5. J’ai eu quatre boxer, à chaque perte, c’était un crève-cœur, mais que de joie et d’amour, je n’en veux plus, c’est pour moi, comme une assurance sur la souffrance, ils sont tellement fragiles…

    J'aime

    • j’ai été comme toi pendant presque 25 ans, j’ai dit plus jamais et puis un jour j’ai craqué et voilà Diesel est entré dans nos vie. le jour ou il partira ce sera de nouveau un crève cœur, mais j’ai envie de penser à tous les bons moments que nous auront partagé.

      Aimé par 1 personne

  6. Belle façon de dire les choses!
    En tant qu’adulte, ma première chienne Sarah, a été adopté en refuge. Je venais juste d’avoir mon premier enfant, le choix a été simple, seul animal à ne pas sauter sur les grilles, j’ai pensé qu’elle était calme, (pour une fois je ne me suis pas trompé), pendant le remplissage des papiers elle s’est couché au pied du couffin et surveillait le bébé. Je la trouvait un peu ronde, elle avait soit disant pris du poids au refuge, mais….
    >Quelques jours plus tard, un petit cris m’a réveillé, un petit chiot était au côté de sa mère, qui, le prenant dans sa gueule,a grimpé sur le lit pour en faire 3 autres (imaginez l’état du lit!!!)
    le hic, je partais en vacances avec ma belle sœur le lendemain matin, pendant que mon mari travaillait.
    Mon beau père est venu s’occupé de la bête le temps que nous allions sur le lieu de vacances, et quand mon mari est rentré, Sarah a traversé et est morte sous une voiture.
    4 chiens, un mari au boulot, moi absente, heureusement un beau père, mais nous avons choisi de ne garder qu’un bébé: Yam: biberon souvent, lait de la pharmacie,onéreux, mais une bête géniale, le copain de jeux de mon fils. Il a fait tous les déménagements sans problème et a j’avoue mis sa petite graine un peu partout, nous en avons récupéré une au décès de notre chien(nous aussi par le « biais » d’un vétérinaire qui avait peur des chiens oui!!!). Il avait trouvé la chienne de mon frère très à son goût donc Queen, jolie rouquine nous a accompagné 12 ans et nous a laissé Espace, croisée avec???? sans vraiment de beauté, mais gentille. 7 ans seulement, alors, « je n’en veux plus »….
    Et puis il y a eu Mohican (mon pseudo pour lui rendre hommage), né chez des amis, petite boule de poils devenu un gros nounours, croisé d’un papa chien des Pyrénées dont il a pris la hauteur et d’une mère labrador qui lui a donné sa corpulence, venu chez moi après mon divorce, il a protégé ma dernière fille pendant 12 ans, mais a mal vieilli et il a été euthanasié , entre temps j’ai rencontré Athos, c’est lui qui m’a choisi.
    Ses maîtres partaient à l’étranger , il était destiné à la SPA. Ils en ont parlé devant moi, il était déjà sur mes genoux, peut-être a-t-il comprit, il est monté dans ma voiture et n’a pas voulu en sortir, donc j’ai pris ses affaires et ce petit Normand vit toujours avec moi en Champagne depuis maintenant 8 ans.
    Voilà ma (petite) histoire de chiens

    J'aime

  7. tu l aimes bien ton chien ca ce vois tu sais pour moi n importe quel animal a droit a de l amour que ce soit un oiseau un lapin ou autres animaux de compagnie ils ont besoin d attentions on dit les chats tres independant peut etre mais ils adorent leurs moments de calin je le sais j en ai deux je ne suis pas souvant la de la journee mais quand je rentre je leur consacre a chacun un moment de tendresse et de calin tout comme a mon lapin qui est tres affectueux il adore qu on le prenne a bras et qu on le gratouille sur le nez bisous

    J'aime

  8. Mon seul et unique chien était un teckel, j’avais 16 ans. Quand je l’ai perdue après 8 ans de vie commune, jamais jamais je n’ai eu d’autre chien. Vous avez écrit un bel article!!

    J'aime

  9. Quelle jolie article ;)!!
    L’année dernière nous avons nous aussi sauter le pas, mais nous nous sommes tournés vers un chiot, parce que nos enfants sont petits. Je ne voulais pas d’incident. Au départ c’était mon cadeau de Noêl, mais notre Pixel est tellement attachée aux enfants!!

    J'aime

    • ce n’est pas la photo de ma chienne car toutes les photos sont chez mes parents, mais elle ressemblais à ça avec une tête plus bébé. c’était une super chienne qu’est que j’en ai versé des larme quand elle a disparue !

      J'aime

  10. Bravo pour cette belle preuve d’amour a tes petits chien respectif c’est vrai qu’il faut réfléchir avant de les adopter car ils sont là pour la vie et faire parti de notre famille , bravo pour cette belle adoption
    Bisous
    Ingrid

    J'aime

  11. Oh cela me ravie de voir encore de l’humanité dans le genre humain car au détour des infos nous sommes souvent tristes bonne route a Diesel avec toute la famille

    J'aime

    • le monde comme ça peut paraître moche, mais si on ouvre bien les yeux il y a plein de toute petites choses et de personnes trés belles autour de nous. c’est juste qu’on ne prends plus le temps de faire attention aux personnes et à toutes les merveilles qui nous entoure. ouvrons nos yeux et nos cœur et le monde deviendra beau !

      J'aime

    • je ne sais pas si je suis une « belle » personne, en revanche je sais que j’ai un certain sens pratique et un peu de bon sens. Ce que je dis dans ce billet n’est pas une découverte majeur, mais si cela peut ouvrir le débat ou faire réfléchir alors au moins j’aurais fais une chose utile aujourd’hui !

      J'aime

  12. merci pour cette profonde et justifiée reflexion . je pense que ces questions sont valables aussi pour l’adoption d’un animal autre qu’un chien .
    bonne journée , caresse à Diesel

    J'aime

  13. J’adore suivre les aventures de Diesel et de sa maitresse ! J’ai aussi autrefois une chienne abandonnée ! et moi aussi que d’aventures ….. ce ne fut pas un long fleuve tranquille !!! mais quand elle est partie après une longue vie de chien … elle nous a beaucoup manquée !

    J'aime

    • et oui mais c’est justement ce qui fait le piment de la vie, même si les jours ou je suis moins en forme que d’autre je l’avoue je me dit que le jour ou j’ai décidé de l’adopté j’aurais mieux fait de m’abstenir. mais maintenant c’est fait et c’est mon devoir d’assumer !

      J'aime

  14. Mon compagnon voulait un chien et enfin de compte il est parti…Le chien je l’ai gardé et rééduqué après sa vie en refuge….En ce moment je suis en vacances, mais il est gardé par mes grands hommes, qui ne vivent pas avec moi…Et ils sont heureux!!!

    J'aime

  15. Très joli post , très touchant et tellement vrai ! J’avais un chien …et il en a « trouvé  » un autre au cours d’une promenade …que du bonheur avec les deux et beaucoup de tendresses échangées , chacun à sa façon …et je viens d’adopter le cinquième chat ! J’suis folle et je ne me soigne pas , mais j’ai un grand jardin , une grande maison et du temps à leur consacrer ….et un peu de sous !

    J'aime

    • c’est tout le problème quand on commence on a du mal à se limiter. si j’avais les sous et la place j’en prendrais bien un deuxième peut être même un chat bien que je ne soit pas trop chat. mais bon faut savoir être raisonnable sinon à la fin tous le monde est malheureux !

      J'aime

  16. Génial cet article.
    Oui, et encore oui, il faut se poser les bonnes questions – c’est pour cette raison que nous n’avons pas de chien, mais un chat qui est indépendant et peut rester seul quelques jours si besoin.

    J'aime

    • tout à fait inutile de prendre un chien jusque par ce qu’on en a envie de façon égoïste, ce n’est ni un jouet, ni un accessoire de mode (je parle pour les mini chiens) ni un bibelot. c’est un être vivant avec des besoins que l’on doit respecter. c’est vrai que les chat c’est plus simple, tant que la gamelle est rempli, qu’il y a un petit coin douillet pour dormir et une main à disposition quand ils ont envie de caresse pour le reste il se débrouille tous seuls !

      Aimé par 1 personne

  17. Il est courageux d’adopter un chien adulte qui a été élevé par une autre personne, parce qu’il est habitué à des fonctionnements différents et aussi parce que le changement de maîtres est certainement un traumatisme pour lui.
    Ici, nous aimons les chiens, mais nous sommes patients. Ce n’est pas le moment d’en avoir, on n’est pas prêts matériellement et on n’aurait pas assez de temps pour bien nous en occuper. Parce que dixit l’Homme « un chien, ce n’est pas un animal comme les autres » !
    Alors, Nadja, bon courage pour la suite de cette belle aventure, pleine d’amour « canin » ! Et merci de la partager avec nous !

    J'aime

    • ça c’est bien vrai que les chien ont développer un peu comme les chevaux un lien très particulier avec les humains, quelque chose comme un langage télépathique, ils se sont adaptés à notre comportement alors que nous nous n’arrivons pas encore à bien nous adapter au leur. chaque jour à son lot de victoire, et chaque jour à son lot de déceptions, mais petit pas après petits pas nous avançons ensembles !

      J'aime

  18. bien dit !
    mais vous ne trouvez pas que cela ne s’applique pas qu’aux chiens ?
    Notre monde occidental est très dé-responsabilisé. Quand on veut plus on se trouve de bonnes raisons pour justifier de jeter.
    Prendre un chien dans un refuge c’est, qui plus est, prendre un chien qui a un passé qui peut être lourd.
    prendre un chiot c’est avoir un bébé, puis un adolescent, dans sa vie.
    Dans les deux cas c’est une responsabilité.
    Vivre avec un animal, c’est vivre avec un individu d’une autre race, d’une autre culture, et l’erreur serait de penser que l’on peut devenir tous « pareils », non, tous différents, mais respectables dans nos différences. Vivre avec un animal peut aider à vivre avec les autres, mais il faut accepter l’idée que c’est nous qui devons nous adapter. J’ai vécu avec chiens, chats, chevaux, iguane (vraiment par accident) coco et cocotte (deux grosses poules) et chaque fois j’ai vécu avec des personnalités bien différentes, mais qui m’ont appris l’empathie que personne ne m’avais appris vraiment.
    Il faut bien réfléchir à la responsabilité que l’on prend et qu’il faudra assumer totalement, en fonction des animaux 20/30/40 ans !!
    vous avez bien raison de dire que ce n’est pas une peluche que l’on peut poser dans un placard. Et que cela coûte cher.
    merci de vos billets.

    J'aime

    • oh oui ! en fait tous ces chiens qui se retrouvent en refuge abandonnés, ou maltraités, ne sont que le reflet de notre société de surconsommation, ou le moindre désir doit être immédiatement satisfait. ou l’on jette lorsque l’on a plus envie. une société ou personne ne prends plus aucune responsabilité, a chaque fois qu’un truc va de travers on accuse l’état l’Europe le monde, mais jamais on ne pose la question de sa propre responsabilité. ou plus personne n’est prêt à communiquer avec l’autre si il n’a pas le même langage, la même culture, les même références et les même codes. heureusement dans cette société tous les individus ne se ressemble pas, et je croise tous les jours de belle personnes qui avec leur moyens essaye de faire un monde doux et beau ou chacun ai sa place.

      J'aime

  19. J’adore les animaux, j’en ai toujours eu chez moi gamine et je sais que mon fiston adorerait avoir un chien. Avant, j’avais du temps mais pas l’argent pour… Maintenant, j’ai l’argent pour mais pas le temps… Car autant l’homme a besoin du chien, mais le chien a besoin de l’homme, car au dernière nouvelle un chien n’ouvre pas de porte, ne se nourrit pas seul…
    J’aurai un nouveau chien un jour, j’en suis sur, mais quand je serai sur qu’il aura tout ce qui lui faut, et ça mon fiston le comprend bien, heureusement 😉

    J'aime

  20. Voila un petit billet que tout futur propriétaire de chien devrait lire…
    Lire ? , que dis-je ? :
    apprendre par coeur !!!
    J’ ai adopté un épagneul breton voilà 13 ans … vif et adorable MAIS
    acheté par son « maitre » dans le but d’ en faire un chien de chasse, … laissé seul dans un apart des journées entières et « puni » le soir pour ses « bêtises ». Il avait 7 mois quand il a été retiré à son maitre sur plainte des voisins…
    … et pensant de très longs mois je ne pouvais toucher à un balai sans qu’il se terre dans le plus petit des coins de la maison…
    Le chemin fut long, mais il coule des jours paisibles et sa présence si active est… « activante » et apaisante !
    Bises

    J'aime

    • pauvre bête ! il y a tant d’histoire comme celle de ton chien c’est ça le plus terrible, et le plus triste c’est que tous n’ont pas la chance d’avoir une seconde chance dans la vie. beaucoup finissent euthanasier malheureusement !

      J'aime

  21. Quel beau témoignage Nadja, tout ceux qui ne savent pas devraient te lire !!!
    J’ai toujours eu des chiens chez mes parents, puis Essia mon petit Coton de Tuléar pendant 16 ans et aujourd’hui, Bilou, 8 ans, mon Amour de Golden Retriever qui est le compagnon des jours tristes et des petits bonheurs avec mes trois petites poulettes …
    Merci à toi, gros bisous et bon mercredi.

    J'aime

    • ce qui m’épate toujours avec les chien, c’est cette capacité à ressentir nos humeur et à s’adapter à celle ci pour nous faire réagir. pour les poulettes j’en avais quand j’était petite, mais là en appart ça va pas être possible 😉

      J'aime

  22. Moi je suis une inconditionnelle de l’adoption entre 3 berger allemand et une chatte
    jamais nous n’avons été déçus de la FONDATION AUX ANIMAUX
    RENZO BA depuis 5 ans
    LILA (chaton )il y a quelques mois
    que du bonheur!!!!

    J'aime

    • cela permet de donner une seconde chance aux animaux, en revanche toutes les fondations ne se valent pas malheureusement. le refuge par lequel je suis passé n’est pas vraiment au top. il ne prennent pas vraiment connaissance des animaux qu’ils mettent à l’adoption, pour diesel il etait décrit comme un chien ok avec les chien les chats les enfants, et qui savait rester tous seul. il déteste les chats, est extrêmement réactif en laisse avec les chien et peu sympa quand il est détaché, et il est assez méfiant avec les enfants. quand à rester tout seul, même pas en rêve, il se met dans tous ses état dés que je suis plus dans sa ligne de mire. son ancienne maîtresse m’avait dit « il est un peu collant » heu !! non il souffre juste d’hyper attachement et c’est pas bon pour un chien c’est extrêmement douloureux et difficile à gérer pour lui.
      quand j’ai écrit au refuge pour leur demander de m’aiguiller vers une éducatrice je n’ai jamais eu de leur nouvelles. pas terrible pour le suivi du chien. en revanche pour encaisser les sous là ça été hyper vite alors qu’il n’était même pas vacciné et qu’ils auraient du le faire ou ne pas me faire payer. bref je suis un peu amer, car pas sur que les autres familles adoptante est la passion et la patience.

      J'aime

  23. J’ai une expérience un peu similaire si ce n’est que c’est un chat que j’ai adopté il y a 1 ans. J’ai été le chercher dans un refuge Il a été mal sevré et avait passé au moins un an en cage… Il lui en reste des séquelles (sursaut au moindre bruit, nécessité de l’accompagner pour qu’il mange, se cache beaucoup, …) Il est très différent des autres chats que j’ai eu, mais il est quand même un amour de chat, et avec beaucoup d’amour et de patience il prend confiance petit à petit.
    Nul doute que Diesel est lui aussi en confiance et qu’il va progresser et s’adapter. Bonne continuation dans votre vie avec lui.

    J'aime

    • ç’est encore plus compliqué avec un chat, vu qu’ils sont bien plus indépendant. Diesel fait des pas de géant dans certain domaines, dans d’autres les progrés sont presque imperceptibles mais ils sont là quand même il faut du temps de l’amour et de la patience, ça tombe bien j’ai de l’amour à revendre pas mal de patience et de temps j’en trouverais !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s